L’artiste Sessimè a failli se faire violer

L’artiste Sessimè a failli se faire violer

433 vues

En ce mois de mars où beaucoup s’accordent pour lutter contre les violences faites aux femmes, Sessimè aurait failli se faire violer.


« J’étais à deux secondes de me faire violer » aurait-elle déclaré en racontant ce terrible incident.

À Abidjan pour promouvoir son dernier titre, l’artiste béninoise Sessimè raconta qu’elle a vécu un cauchemar qui l’a marquera probablement à vie. Bien que l’effraction n’ait eu lieu, rappelons que la souffrance peut-être aussi « psychologique ou émotionnelle » dixit Jessica Malaury dans la présentation de sa série photographique intitulée « AU FOND DU NOIR ».


Actuellement en Côte d’ivoire pour promouvoir son nouveau single « Accro », l’artiste béninoise Bidossessi Christelle Guédou raconta une triste histoire qu’elle aurait vécue. En fait, lors d’un entretien avec les collègues de Vibe radio, elle confia qu’elle a été victime de cette tragédie qui a failli avoir lieu. Cette histoire restera sans doute gravée dans sa tête.


En effet, un homme très proche d’elle dans le temps a failli lui « voler son corps ». « Quelqu’un dans la vraie vie a failli me violer. Il m’a invité à dîner à la maison en famille et à un moment donné, tout le monde est parti », déclara la chanteuse qui affirme avoir l’habitude de se rendre chez l’intéressé. Ayant constaté le départ des tous les autres, l’homme s’est levé à un moment donné, et ferme la porte. L’artiste aurait affirmé que l’homme en question était dans le même groupe de musique qu’elle mais était « complètement fou » d’elle.


Voici ce qui aurait été ses propos : « il forçait, il forçait, il forçait et à un moment donné, il a déchiré mes trucs, [vêtements,] et je me débattait ». « Je criais mais, il me dit qu’il n’y a plus personne ».
A bout de forces après un moment de lutte avec l’agresseur, l’artiste a voulu abandonner craignant le pire pour sa vie. « J’ai commencé par pleurer et à un moment donné, …, j’étais à bout de forces, j’étais essoufflée. J’ai dit ok, fais ce que tu veux faire.», a-t-elle déclaré. C’est après ces paroles que le « démon du viol » a subitement quitté l’homme qui est revenu en de meilleur sentiment. L’artiste s’est aussitôt enfui.


Espérons que l’artiste se remette de cette tragédie !

Folarin Célia

facebook