La terasse Trio Apoukè, le nouveau visage du groupe Apouké ?

La terasse Trio Apoukè, le nouveau visage du groupe Apouké ?

142 vues

Annoncé depuis quelques mois, la résurrection du groupe Apouké est effective mais pas encore sur scène. Mais Plutôt avec la création d’un concept, un lieu de partage nommé la terrasse Trio Apouké. D



En effet le retour du trio porte sur de nouveaux projets commun et La terrasse TrioApouké se présente comme le côté pratique des idéaux du groupe.

Pour ceux qui n'avaient pas lu le projet du retour sur scène de notre mythique groupe. Nous avions annoncé que la suite de notre mission serait de faire en sorte que notre art serve à impacter nos populations sur des plans concrets.. Et pour cette raison, nous avons décidé de ne pas nous arrêter à la musique.




Un retour à des réalités puisées de la tradition. C’est dans cette perspective que voit le jour la terrasse. Une invitation à l’action et a une prise de conscience. Du moins c’est ce qu’on peut retenir de ce projet assez innovant dans le showbizz béninois. Se fondant sur des exemples de grande star Africaine, le groupe ne cache pas ses ambitions.

Aimer l'art que nous développons deviendra suivre un model complet de développement. Nous ne chanterons plus que des théories mais aussi des exemples d'actions concrètes qui résoudront les problèmes de nos sociétés. 

Il faut dire que l’initiative, mis à part le coté développement personnel se veut une source de valorisation de la richesse nationale ; toute une stratégie est pensée pour accompagner le développement de leur société à travers des ressources disponibles.


Tout le monde sait que l'agriculture est le socle et l'Agroalimentaire en général est le secteur qui nous épanouirait très vite au pays. Le TrioApouké ne dira pas : allez faire ci ou ça ! Nous ferons tout pour montrer le chemin

Et pour rester coller à leur idéologie, ils promettent du pur béninois de la scène jusque dans les assiettes et verres des visiteurs. La Terrasse, un lieu de partage et d’impact qu’ils veulent à tout prix valoriser.

Samuel Toho

facebook