Face aux difficultés de la vie Dororo se remet à Dieu

Face aux difficultés de la vie Dororo se remet à Dieu

533 vues

Dans son dernier clip, Dororo artiste béninois implore la puissance divine à agir dans sa vie.


Un fait de société, une existence faite de souffrance et d’espérance. C’est ce que nous raconte Dororo dans son nouveau single (clip). L’artiste béninois nous livre un texte en langue fon titré Ya Tché Ni Vô ; ce qui signifie " Que Ma Souffrance Finisse ".

A travers ce titre, Dororo chante ses peines et sa situation de chômeur. Un fait réel de société qui illustre la situation que vivent les jeunes de nos sociétés particulièrement au Bénin en se demandant à quand le changement, et déplorant les efforts vains de chaque jour.

« Hwe te nu we enan wa yon do ...bo oun fon bo do kanxo we tcho egolo », déplore le chanteur dans son refrain.


Il passe par la contemplation des bienfaits qu’opère Dieu et sa promesse pour ses enfants pour demander les raisons qui justifient la pénibilité de sa vie. Dans le clip on comprend mieux le message à travers les images. On le voit allant de job en job, frappant des portes… Comme cette séquence où galette à la main il sollicitait de l’aide pour calmer sa faim ; cherchant du gari à délayer.

« oun gbo wa kpo nu vo sisa kèdè avi kedè , ablo nu minde le eyin nu daxo,…. xonton tche le bi sé we yin nu dé » chante-t-il pour dire toute sa tristesse son désespoir face à ces amis qui réussissent et lui non malgré toute l’énergie déployée pour une vie meilleure.



Dans le clip il montre son incapacité à satisfaire les besoins fondamentaux, les scènes d’humiliation d’un individu en dessous de la classe moyenne; passant du métier de forgeron, de laveur de véhicule, à cordonnier... etc

Pour finir, Dororo affirme que malgré les mauvais conseils il s’abandonne à la volonté divine.



Samuel Toho

top 10 urbenhits 07-2019
facebook