Eray, Nasty Nesta, Yves Sedjro...Ils ne font pas que de la musique

Eray, Nasty Nesta, Yves Sedjro...Ils ne font pas que de la musique

1186 vues

Voici pour vous quelques artistes béninois qui eux aussi font tout autre chose en dehors de la musique.


Nombreux parmi vous pensent que nos artistes s'adonnent à la musique parce qu'ils n'ont pas un turbin pour suffire à leur nécessité journalière.

Chers amis, chers fans détrompez-vous puisqu'ils ont en dehors du cinquième art d'autres inclinations.
Vous devez certainement vous demandez comment cela serait-il faisable puisqu'ils sont tout le temps en studio.
Et bien c'est possible mes chers. C'est vrai que ce n'est pas facile de concilier deux choses à la fois mais on s'en sort si on y donne une importance capitale. Et à travers ces quelques artistes vous verrez que nos génies de la musique sont polyvalents. Vous connaissez plusieurs autres artistes africains ou pas qui entreprennent ou qui allient à la musique d'autres activités. Voici pour vous quelques artistes béninois qui eux aussi font tout autre chose en dehors de la musique.




Nydal Khelly

Elle n'est pas seulement adepte de la musique mais c'est une dame aux multiples passions. Enseignante elle a été, Secrétaire dans un cabinet d'avocat pour finir par opter pour le commerce parce que ça lui rapporte beaucoup. Au début ça lui a été un peu difficile par manque de moyens, mais actuellement pour Nydal Khelly: "tout est stable même si c'est dur d'amalgamer la musique,  le commerce et son foyer."




ERAY ou REGIS EZIN: Mr DAYELIAN

Regis EZIN dans le monde de la musique, c'est ERAY; le même qu'on a connu dans les années 2010 avec le groupe Taka Crew. Lui qui nous chantait "A Yin Min Tia" est désormais un "grand" grâce à son projet agroalimentaire Kluiklui d'Agonlin. Ceci étant Eray a mis une paranthèse à sa musique pour se consacrer à  son entreprise qui consiste en la production et la distribution de snacks: des galettes à base d’arachide. Dans un entretien accordé à nos confrères de Nouvelle Tribune en 2016, Regis affirme avoir commencé son aventure avec seulement "15.000F". Le risque lui était grand car il faut oser amener le kluiklui (connu comme un repas ou aliment de pauvre) à la table des riches, ce que l'artiste entrepreneur a réussit avec aujourdh'ui une grande boutique en plein coeur de Cotonou où sont vendus les articles dérivés de Dayélian.Très actif sur les réseaux sociaux et sur les événements: Regis ne manque aucune occasion pour glisser des paquets de snacks sur les tables. Ce qui lui a même permi de figurer parmi « les 35 jeunes qui font bouger l’espace francophone en 2017». Il avoue vouloir revenir à la musiqueavec la même motivation "Lorsque vous menez une activité, qu’elle soit d’essence passionnelle ou d’essence purement pécuniaire, peu importe, le but est de rentabiliser."




DAC: Daddy GoodLife

DAC est rappeur, chanteur mais aussi entrepreneur. Après avoir fait ses preuves en matière de musique aussi bien en solo qu'en groupe avec le Cotonou City Crew: DAC a lancé une structure de production audiovisuelle dénommée Good Frames et une salle de fête dénommée Domus Pacis Salle des fêtes Rooftop bar. un espace qu'il gère avec sa femme Ankaa et qui est dédié à faire la promotion des talents sur une scène live. Lancée en 2017, Good Frames est spécialisée dans la communication visuelle à travers des réalisations de clips, de documentaires et aussi dans la gestion de carrière d'artistes. A côté duquel l'artiste associe sa salle de fête, et son bar. Une activité génératrice de revenus pour celui qui se fait appelé daddy.






Nasty Nesta

Daniel Malangue à l'état civil n'est plus vraiment à présenter. Il fait partie de ceux qui ont donné des ailes au rap béninois; surtout avec son single "Répondeur" qui a fait le tour du Bénin. Vous l'aviez reconnu: il s'agit bien du cotonouboy. Lui qui actuellement est en pleine promotion du clip No Palaba; extrait de son album NBYY est un artiste complet, et en dehors de la musique: il est également un business man.Il détient une agence de communication "L'Agence Point Com" qu'il a créée en 2013. Une structure spécialisée dans la communication digitale ou encore le web marketing. Depuis 2016: c'est avec la structure qu'il a décroché un partenariat afin de ramener le festival We Are Hip Hop à Cotonou. Il lui arrive également de se laisser aller à des placements de produits. En témoigne sa dernière signature avec Dayélian comme brand ambassadeur des produits de son copain Eray. Nasty a été aperçu dernièrement aux côtés de la marque Roar Clothing, présentant officiellement leur première collaboration avec le ATHD Wear du CotonouBoy: la collection Noubiyoyo (titre de son dernier album). Inspiré de son single ATounHodé (ATHD) est aussi une ligne de streetwear que Nasty Nesta dévellope. Il donne également des enseignements sur l'entrepreunariat à chaque fois qu'il est sollicité.





Masta X

Maasta Mc, à part la musique est un passionné de handibasket et d'animation live. Ses choix d'activités se sont faits par rapport à son potentiel physique, vous n'êtes pas sans ignorer qu'il est une personne porteuse et vivant avec une déficience motrice physique, mais cela ne l' empêche pas la pratique du sport de haut niveau comme c'est le cas avec le handibasket où il est en équipe nationale ou d'animer les foires et autres manifestations. Pour sa part cette musique loin d'être un obstacle est plutôt une porte ouverte à d'autres activités et cela se passe plutôt bien. Maasta avoue cependant qu'il faut être tout de même assez motivé sinon la carrière et la creation artistique en prennent un coup.





Yves Sedjro

Après un long moment d'absence, il nous est revenu en pleine forme musicalement parlant mais il a une seconde passion: le commerce et le marketing. Et c'est même dans ce domaine qu'il a eu à faire ses études. "Des difficultés il y en a toujours surtout par ses temps de morosité financière, les ventes sont en baisse trouver le capital a été un défi, je bénis l'éternel et mes parents défunt", dixit l'artiste. Concilier les deux passions lui est difficile car dit-il "pour la musique il faut une équipe pour travailler quand tu es au marché et parfois c'est pas évident; ou c'est quand tu quittes le marché fatigué qu'on t'appelle pour un showcase: ce n'est pas toujours évident mais Dieu veuille."

Chers aficionados, laissez vos anciennes pensées, et voyez les autrement nos artistes avec ces quelques exemples.

Nora Tozo

top 10 urbenhits 12-2018
facebook