[CINEMA] On tient le prochain réalisateur de la saga Terminator... Et il est béninois

[CINEMA] On tient le prochain réalisateur de la saga Terminator... Et il est béninois

198 vues

Ce jeune réalisateur béninois est prêt à rivaliser avec les grands noms du cinéma américain.


Tout est parti d'une bande annonce qui a circulé sur le net montrant des scènes jamais vues auparavant en matière de cinéma au Bénin.

Le public béninois a été longtemps habitué à des scènes molles, des répliques peu captivantes. Et si on connait une certaine révolution dans le domaine de la réalisation de clip, le secteur du cinéma béninois connait aussi une évolution depuis quelques mois notamment en Avril 2017 où sortait un premier épisode d'une série intitulée "Aux Voleurs" réalisée entièrement au Bénin, avec des acteurs béninois, une camera, et un réalisateur résolument engagé dans les effets spéciaux.

Josh Sounou, de nationalité béninoise est un jeune dont la première passion fut l’ingénierie de son. Et si il a connu un léger passage dans la musique avec des rappeurs, son intégration en université de cinéma a ressorti en lui cette passion pour les films et le voici réalisateur de clips mais aussi de films dont toute la communauté béninoise et africaine va bientôt raffoler.

La première réalisation de Josh Sounou remonte à Décembre 2017 quand il posait ses empreintes sur le clip " BIZO " de l'artiste GG Lapino. Ce clip dont les effets spéciaux (coup de feu, traces de balles, explosion...) n'ont échappés à personne. Et même si sur Youtube ce clip n'a pas encore fait le million de vues, il a été partagé des milliers de fois, (re)posté sur Facebook, Twitter par des centaines de pages et bien évidemment regardé à la télévision.



En dehors des notions reçues à l'école, il s'est auto formé pour apprendre les bases des effets spéciaux. Et c'est justement ce qui caractérise les oeuvres de Josh. Il accorde une attention particulière aux détails. Endurant et très autodidacte, il cherche toujours à atteindre la perfection, et ceci quel qu'en soit le prix.

Une année plus tard, Josh Sounou s'apprête à sortir un film. Intitulé "Adan Kanlin", ce film dont la bande annonce fait en ce moment le tour de la planète a été tourné dans une ville du Bénin, Bohicon, par de jeunes acteurs béninois qui se sont donnés à fond pour réussir le projet.





Adan Kanlin raconte l'histoire de Gérard, un citoyen ordinaire et père de deux enfants, qui décide de dénoncer et d'aider la police à appréhender un groupe de malfrats qui sèment la terreur dans son quartier. Malgré le grand succès de l'opération, l'organisation demeure active et ses membres restants kidnappent Inès, la fille du citoyen en représailles aux agissements de ce dernier. Avec la police en renfort, Gérard se lance dans un bras de fer contre le gang.

Pourquoi ce film fait autant parler ?!

A quelques semaines de la sortie du film, la toile s'embrase sur la bande annonce de Adan Kanlin qui n'a rien a envier à ces films de Hollywood, et encore moins ceux de Nollywood ou encore de Bollywood. Et quelque chose de plus remarquable, ce film se démarque de tout ce qu'il y a comme réalisations connues à ce jour dans le panthéon des films béninois. L'animation, la langue (véritable empreinte de l'origine du film), la scénarisation, les bruitages et bien sûr les effets spéciaux sont autant de traits qui laissent des traces dans la mémoire à chaque visionnage de la bande annonce.

La réalisation digne d'un Woody Allen, sors le côté "actions" dont la palme est détenue par les américains.

Il souhaiterait bien offrir un avant première aux cinéphiles béninois, avant de procéder à la vente du film qui sera accessible via support CD et DVD.

Une nouvelle ère qui s'ouvre sur le cinéma béninois avec un Josh Sounou qui reste à jamais l'initiateur, et qui est persuadé qu'il porte une grande responsabilité.


Ce contenu t'a plu ? Partage le sur les réseaux sociaux


Khaled Sèdaminou

top 10 urbenhits 12-2018
facebook