Ce que Nasty Nesta a fait et qui devrait inspirer des artistes dits de l'ancienne génération

Ce que Nasty Nesta a fait et qui devrait inspirer des artistes dits de l'ancienne génération

734 vues

En 2017 sortait NouBiYoYo, le dernier album en date de Nasty Nesta, un projet truffé de collaborations.


NouBiYoYo lancé le 09. 09. 2017 comporte 09 titres dont 07 collaborations et 06 avec des artistes béninois.

Nasty Nesta a fait appel à plusieurs "nouveaux" artistes de la scène béninoise que sont entre autres Sessimè, Nikanor, Fanicko, Keurblaan, 100Mak. Des collaborations dont il a élargit les limites au delà des classiques formats audio ou vidéo.

D'abord avec "Ne Me Quitte Pas", en feat avec Nikanor qui a longuement tourné sur les radios, télévisions. Les deux ont eu à faire ensemble des scènes, des showcases et ont même participé à des concerts ensemble.

Ensuite avec "No Palaba" qui connait actuellement un grand et franc succès auprès du public. Malgré qu'ils aient leurs calendriers bien chargés, Nasty Nesta et Fanicko ont été reçu sur plusieurs radio de la place pour parler de "No Palaba" et de leurs projets personnels. Le clip dès sa sortie a été bien accueilli et le single est joué fréquemment sur les stations de radiodiffusion.

Une collaboration: c'est un échange, une concertation et une force sur laquelle en misant bien on pourrait grandir musicalement. C'est un procédé stratégique par lequel certaines grandes nations et certains gros labels révèlent et lancent leurs nouveaux talents.

Ceci dit: Nasty a eu le flair de s'associer à certains artistes de ladite "nouvelle génération" et qui sont très en vogue. Ce qui lui a permis de grandir en expériences, de montrer aux yeux des fans qu'il est toujours dans le game et par la même occasion de montrer toute l'importance qu'il accorde au travail abattu par les newcomers. C'est aussi une façon pour l'artiste d'en apprendre de cette jeune génération et de se frotter aux fans de cette dernière; parce que après tout: c'est eux qui écoutent.

Beaucoup d'artistes béninois des années 2000 à 2010 ou même plus devraient s'imprégner de l'expérience de Nasty Nesta. Allez au contact des nouveaux, si ce n'est pas encore le cas, afin de créer une bonne interaction entre les différentes époques et pourquoi pas les différents styles.

Ces nouveaux artistes aussi pourraient tendre une main chercheuse de soutien aux aînés; pourquoi pas ?!. C'est aussi une façon de toucher d'autres cibles, décrocher d'autres fans et surtout gagner en expérience. Qu'ils y pensent pour un essor encore plus grandiose de la musique urbaine béninoise.

Vous aviez aimé ce contenu ? Partagez-le avec vos ami(e)s

Khaled Sèdaminou
Ousmane Akpari

facebook