ASSIA HWENDO lance son premier spectacle de danse dénommé Ilé Ijo

ASSIA HWENDO lance son premier spectacle de danse dénommé Ilé Ijo

141 vues

Il s’agit d’une initiative de la jeune danseuse professionnelle, Jeanine Mahuclo KODJO.


Elle nous parle de l’évènement prévu pour ce 18 avril à AFRICA SOUND CITY ainsi que les objectifs de création de la troupe de danse "ASSIA HWENDO" qu’elle dirige avec son collègue Daniel Gansintohoun.

Urbenhits : Parlez-nous de votre troupe ou du projet "ASSIA HWENDO"

Jeanine Kodjo : Nous qui sommes de la troupe, sommes tous étudiants donc le niveau minimum de chaque membre est la licence. Nous aimons tous ce qui est culturel, artistique.
Depuis notre cursus scolaire, on animait des ballets scolaires, à travers les journées récréatives et culturelles, y compris les concours de danses traditionnelles et modernes, les interprétations. Le goût est pris.


Une fois les études supérieures entamées, on a intégré les groupes de danses professionnelles, les ateliers, les formations artistiques pour plus d'expériences.
Ce qui nous a permis d'animer les concerts avec des artistes de renom, de tourner des clips , de participer aux festivals tant nationaux qu'internationaux. Malgré nos diplômes académiques, on a poursuivi cette passion.


Alors vînt l'idée de la création de notre propre troupe, pour élever l'étendard de notre patrimoine culturel d'où le nom du groupe "ASSIA HWENDO".

Ça a commencé timidement cette aventure. Notre particularité est que nous sommes allés à la source pour étudier et apprendre les danses traditionnelles, cérémonielle et royales.
Notre culture, notre identité doit être sauvegardée ; patrimoine matériel et immatériel.

Quelles sont ces structures formatrices et quels sont les festivals auxquels vous avez pris part ?

Comme structures formatrices il s’agit de :
CDCRAB Conservatoire de Danses Cérémonielles et Royales d'Abomey et du Benin avec le Professeur Bienvenu AKOHA et la Direction artistique avec le Professeur Bienvenu KOUDJO, l'actuel DC du Ministère de l'enseignement supérieur
AE-ADES sur le campus d’Abomey- Calavi
Ateliers à Multicorps et URBAN DANCE CENTER

À propos des festivals nous avons :
FILBLEU à Lomé
Festival Arabo-Africain de Danses folkloriques à Tizi-Ouzou en Algérie FITHEB au Bénin
Festival Zinli Wéfô de Mathias Ganhounouto alias Mathi Vodoun.......

Après ce parcours vous avez décidé de vous mettre en troupe est-ce une idée venant de vous?

Oui mais de concert avec Daniel Gansintohoun. Nous assurons la direction de la troupe ensemble.

Quels sont vos objectifs ?


Notre objectif est de nous inscrire dans le corps des promoteurs culturels. Avoir un espace, un creuset pour valoriser notre patrimoine culturel. Et donner des cours de danse en ligne, créer des espaces virtuels.

Vous avez lancé votre premier spectacle dénommé "Ilé Ijo".De quoi s’agit-il réellement et qu’avez-vous préparé à votre public ?

Le titre "Ile Ijo" veut dire les danses de chez nous, de notre origine, notre source. Il s’agit donc pour nous de représenter les danses de chez nous ,les danses Tekè, Dogba, Houngan, Agbadja, Adjogbo, Kaka ,Zinli que beaucoup ne connaissent pas bien; les faire découvrir au grand public en vue de les valoriser. Au programme comme je l’ai dit il aura les danses et un ballet à thème. Il y aura la présence d'acteurs culturels et d'artistes aussi.


Vous avez des partenaires pour l’évènement ?

Partenaire on n’en a pas encore. A part le centre AFRICA SOUND CITY qui nous accompagne.

Un dernier appel à l’endroit du public ?

Nous les invitons à participer massivement au spectacle et à soutenir cette initiative qui vise à promouvoir nos rythmes culturels. Ensemble sauvegardons notre patrimoine culturel.


Interview réalisée par Y. Samuel Toho

facebook