Amir El Présidente et Son Dernier Mandat

Amir El Présidente et Son Dernier Mandat

221 vues

L'éventail des albums du Rap béninois s'est vu créditer le 21 décembre dernier au Homeboy par une sortie, et pas des moindres.


Amir El Presidente la moitié de Diamant Noir et membre du CCC a enfin sorti son premier album solo intitulé "Dernier Mandat". A un moment, on y croyait plus depuis le temps qu'il en a fait mention. Il aura pris le temps qu'il faut pour aller au bout d'un défis qui marque son nouveau statut d'artiste en solo. Les railleries et autres spéculations sont tombés dans le silence dès l'instant qu'il a porté à la connaissance du public la cover et la tracklist du projet sur les réseaux quelques jours avant la sortie officielle. L'engouement autour du projet était avéré. Il avait d'ailleurs lancé dans le passé deux singles pour l'annoncer. Il s'agit de "Je Kiffe Ta Soeur" et de "Déjà Fait" en Feat avec DAC. Morceau qui a même eu droit à un remix avec Oxmoz, Crisba et Sirano. Singles qui ne figurent finalement pas sur le projet. Le projet comporte 14 titres et une longue liste de collaboration. On y retrouve en autre Nasty-Nesta, DAC, B Syd, Sessimè, Oxmoz, Kemtaan, Reno King, Blaaz, First King, Togbe Yeton et pour finir une pointure du rap sénégalais Omzo Dollar.

Artistiquement, on ne peut être que sous le charme du projet. L'image de l'artiste et les visuels restent un régal. La communication autour du projet quand t'a elle est très bien ficelée. Il est en vente en numérique et en physique avec plusieurs options. Les moyens pour se le procurer restent multiples. L'artiste et son équipe ont vraiment tout fait pour le rendre accessible. Il y a peu un communiqué a été fait pour dévoiler les chiffres pour les deux premières semaines d'exploitation qui font état de 1.000.000 FCFA de Vente.

Le seul bémol de tout cet ensemble est la musicalité. Tout le travail fait sur la forme s'est vu mise à mal à ce niveau. Quand on voit la force déployé pour la forme on se dit qu'elle aurait pu servir à ouvrir le projet sur le monde en offrant plus de connexion de bonnes factures hors de nos frontières. Commençons par la tracklist, quand on sait à l'heure d'aujourd'hui que l'artiste d'après ses dires a en projet de défendre son Album aussi bien sur et hors du territoire. Pourquoi ramener des guests comme Nasty-Nesta, DAC, B Syd sur plusieurs morceaux !! Ce sont là des combinaisons qui existent depuis 2006 voir plus et qui ont à l'heure où on parle vendu et suscité près que tous les rêves qu'ils pouvaient au public.

Autre point mal négocié, la collaboration avec Kemtaan qui laisse un sacré arrière-gout d'inachevé. Ce morceau est la paire d'As de son projet. Quand on sait l'histoire qui lie les deux artistes et l'engouement du public pour une éventuelle collaboration. En lieu et place d'un Banger on a eu droit à un morceau dont on a pas montré toutes les limites et la chaleur, en gros une collaboration de choix qui s'est vu gaspiller de la plus belle des manières. Sinon on nous explique pourquoi nous servir deux couplets sur un morceau de 3Minutes 25. Ils ont carrément arrêtés les hostilités à 2Minutes 33 pour laisser couler la prod dans le vide. J'avoue ne pas comprendre pourquoi. Je retiens néanmoins que Kemtaan y est allé franco donc il y avait bien moyen de rendre la collaboration plus intéressante et explosive.

Autre point, niveau collaboration un truc saute aux yeux quand on prend du recul et est assez dérangeant c'est leur nombre. Ils sont au nombre de 10 pour un projet de 14 titres. Pour un premier coup d'essai pour un artiste en solo ça fait tache. Après plusieurs écoutes on peut clairement voir qu'il n'a pas voulu prendre de réels risques en quittant sa zone de confort. Le projet n'est pas mal mais sans plus. Il porte certes le titre d'Album mais a plus les propriétés d'une compile de choix entre deux Albums.

Toutefois on peut concéder à l'artiste d'avoir donné à la nouvelle génération sa chance sur son projet. Petite tape amicale rapide sur les doigts, dans "Rester Fort" il dit vouloir développer le pays mais que les plus jeunes rêvent d'aller en France. C'est un peu gonflé quand on sait qu'il était aussi là-bas à une époque. On le félicite pour le travail abattu et on espère vivement le voir au-devant de nouveau défi d'ici là dans sa carrière.

Fefe do-REGO

top 10 urbenhits 01-2020
1 Sommet 2220
2 SMC 79
facebook