8:08… l'EP, telle une épée !

8:08… l'EP, telle une épée !

239 vues

De grands rendez-vous musicaux sont annoncés s'étendre sur cette prochaine décennie qui s'affiche être très intéressante grâce à nos artistes qui croient fermement faire partie de l'histoire.


Parmi eux, se trouvent ceux qui n'entendent plus traîner les pas comme ROYS lançant les hostilités en s'avançant au-devant de la scène avec un nouveau projet de 05 titres baptisé « 8 : 08 » sorti fin Décembre 2019 et dont nous vous donnons nos impressions après une balade auditive entre ses sillons. Pour rappel, « 8 : 08 » fait suite au précédent projet intitulé « LOST TAPE » du même artiste ; un projet de 08 titres sorti sous 808 Patrie en 2016.

Pour revenir à « 8 : 08 », la pochette vous met déjà en garde, de part son caractère expressif duquel on aperçoit le jeune rappeur paré de ses bijoux, se coiffer d'un Durag et vêtir d'une veste zippée à logo laissant voir tout son abdomen à la gestuelle digne d’un MC résidant du Queens venu célébrer que et rien que le culte du hip hop. En fait le mec est déjà chaud !

EP A TÉLÉCHARGER ICI

Ainsi ROYS affirme être dans une carapace dans Protégé le premier track qu'il aborde dans un registre rap-chanté efficace décrit par des lyrics purement vulgaires, il réussit à mettre des paillettes dans les couplets pour faire du titre, l'un des morceaux phares du projet. Alors, on va kicker ou pas ?
C’est sur Paradoxe qu'il nous répond, fait d'une prod aux percussions Trap signée Nicki Larson comme la précédente, que le rappeur se montre plus intéressant en y déposant un violent flow d'une propreté irréprochable qui n'est naturellement pas pauvre en paroles fortes "Les chiffres ne saoulent pas, sauf si tu bois du vin (20)"

C'est le morceau R'Day qui héberge le coup d'éclat du projet. Parti d'un magnifique travail de BeCrazyOnTheBeat pour avoir donné un goût succulent à la prod, au tour de ROYS d'y aller pour une nouvelle fois alternant entre rap et chant, lui offrant une marge de manœuvre déconcertante afin de nous livrer l'une des grosses performances du répertoire qu'on n'hésite pas à mettre en boucle avant de passer à Tokyo , un délire qui en plus du talent de musicien, il faudra lui associer ceux de comédien et d'acteur, et c'est bien ce qu'a réussi l'auteur du « 8 : 08 » sur ce son qui ne manquera pas de retrouver son public. Il clore la partie de la plus belle des manières en nous dévoilant un refrain entièrement en langue fon rehaussé de l'accent authentique qui dès la première écoute, ne sort plus de la tête. Akwê confirme le potentiel qu'on pense que détient l'artiste de Pirates Industry pour s'attirer de réels intérêts au milieu des grosses pointures de la scène rapologique au cours de la prochaine décennie.

EP A TÉLÉCHARGER ICI

En bon défenseur du mouvement RAP 229, il vient démontrer à travers rimes et flows que le RAP est bien vivant et que certains ont tôt fait de l’enterrer. Chose non surprenante car le rappeur l’a énoncé à travers le titre Paradoxe : « Je tiens à prouver que je pouvais le faire, afin de donner espoir à tous mes re-frè ».


Pour un EP, le « 8 : 08 » obtient valablement la moyenne requise d'un projet recommandable à son entourage, espérant de l'auteur une progression de plus en plus remarquable à l'avenir.


Par : Jean Luc SOUNKPON

top 10 urbenhits 02-2020
facebook